Quelles sont les obligations des collectivités compétentes (EPCI ou communes) en matière d'urbanisme ?

En fonction de la nature du document, les manières de prendre en compte la mise en compatibilité sont différentes :
 
1-      Le Plan d’Occupation des Sols (POS) :

Il y a lieu de rendre compatible avec le SCOT son document sans délai, soit immédiatement.

Il s’agira, obligatoirement, de mettre en révision le document pour le transformer en un PLU compatible et prenant en compte la loi portant Engagement National pour l'Environnement (ENE) dite Grenelle de l'Environnement.
 
2-      Le Plan Local d’Urbanisme ou la Carte Communale (PLU ou CC) :

Il y a lieu de rendre compatible avec le SCOT son document, dans un délai de trois ans à partir de la date rendant exécutoire le SCOT.

Il s’agit, en fonction des éléments à prendre en compte, de mettre en révision ou en modification le document.
 
3-      Le Règlement National d’Urbanisme (RNU) :

Un RNU n’a pas à être compatible avec le SCOT puisque ce dernier est un règlement de rang inférieur. Toutefois le règlement national d’urbanisme tend à limiter la constructibilité lorsqu’il n’existe pas de document d’urbanisme applicable, ce qui en réduit sa portée.

Par contre, si l’autorité compétente souhaite avoir la maîtrise de son urbanisme, elle peut engager une procédure de mise en œuvre d’un PLU ou d'une carte communale, qui devra être compatible avec le SCOT.